Chenilles Processionnaires

Chenilles processionnaires : quelques conseils pour les éliminer

Les chenilles processionnaires du pin ou du chêne sont des larves de papillon qui se développent dans des cocons fixés aux extrémités des branches de conifères. Ces insectes nuisent non seulement au bon développement des arbres, mais elles présentent également un danger pour les personnes et pour les animaux tels que les chiens et les chats à cause de leurs poils très urticants. Avant de découvrir les différents traitements anti-chenilles processionnaires, il faut d’abord bien comprendre leur cycle de vie.

Comprendre le cycle de vie des chenilles processionnaires

Les lépidoptères à l’origine des invasions de chenilles processionnaires pondent au mois de juillet et installent des nids sur les rameaux du pin maritime, du pin noir d’Autriche, du pin Laricio de Corse, mais aussi sur le cèdre, le pin sylvestre ou encore le pin d’Alep. Les chenilles voient le jour 45 jours plus tard, c’est-à-dire, au mois de septembre. Ils se nourrissent des aiguilles, ce qui affaiblit l’arbre et le rend plus vulnérable à d’autres nuisibles.

Les chenilles fabriquent des nids et effectuent plusieurs mues. Les poils urticants, provoquant des démangeaisons au contact de la peau et des allergies sérieuses au contact des yeux et des voies respiratoires, apparaissent entre le 3e et le 5e stade du développement de la larve. Ces poils microscopiques de 0,1 à 0,2 mm se trouvent sur le dos de la chenille processionnaire et sont enduits d’une substance urticante.

Au mois d’octobre, les chenilles atteignent le quatrième stade larvaire et mesurent environ 4 cm de long. Elles fabriquent des cocons plus épais, mais continuent de sortir en procession pour se nourrir la nuit lorsque les températures ne baissent pas trop. Lorsque ces insectes sont dérangés ou effrayés, elles libèrent ces poils et peuvent provoquer d’importantes allergies. De janvier à mai, les chenilles s’ensevelissent sous terre au pied de l’arbre et tissent des cocons. Un papillon en sortira quelques mois après si les conditions climatiques sont favorables.

Traitement naturel pour éliminer les chenilles processionnaires

Il existe de nombreuses méthodes naturelles qui permettent d’éliminer les chenilles processionnaires. Découvrez les pratiques les plus courantes et les plus élaborées afin de trouver la solution la plus adaptée à vos besoins.

 

  • Détruire les nids des chenilles processionnaires

Les nids des chenilles processionnaires sont fixés en hauteur, aux extrémités des branches. Pour les détruire, il vous faut des équipements simples comme un seau d’eau, du liquide-vaisselle, un échenilloir et une échelle. Pensez à vous couvrir la peau et le visage afin d’éviter tout contact.

 

Une fois enlevé avec l’échenilloir, trempez le nid pendant quelques heures dans le seau d’eau après avoir ajouté du liquide-vaisselle ou un autre produit. Ensuite, enterrez les nids ou brûlez-les une fois qu’ils sont secs. Évitez de les brûler lorsque les chenilles sont encore vivantes : en effet, le stress généré par le feu les pousse à expulser leurs poils.

 

  • Traitement biologique avec le bacillus thuringiensis

Cette bactérie naturellement présente dans le sol est inoffensive pour l’être humain, les animaux, les insectes pollinisateurs, les poissons et les organismes aquatiques et les végétaux. Le bacillus thuringienis SSP kurstaki ou BTK est un agent efficace pour lutter contre de nombreux insectes qui envahissent les forêts et les plantes agricoles. Ils agissent directement sur le système nerveux et le déroulement des mues. Pour être efficace, le BTK doit être ingéré par la chenille processionnaire. Ce traitement s’applique sur le sol ou par voie aérienne.  Il faut noter que le bacillus thuringiensis est beaucoup plus performant au cours du premier au troisième stade larvaire. Vous devez refaire le traitement en cas de fortes pluies pendant les deux jours qui suivent l’application.

 

  • Recourir aux prédateurs naturels des chenilles processionnaires

Malgré une réduction des populations des prédateurs naturels à cause de l’utilisation d’insecticides, ces espèces permettent de détruire les chenilles processionnaires. Chaque prédateur intervient à des stades différents : le calosome, le coucou et la mésange sont efficaces pendant le stade larvaire. Certaines espèces de chauve-souris s’attaquent plutôt aux papillons de nuit, à l’origine de ces nuisibles. Attirez les prédateurs naturels en installant des nichoirs, en plantant des haies ou en laissant des arbres creux pour les oiseaux à y élire domicile.

Travailler avec une entreprise pour éliminer les chenilles processionnaires

Il est fortement recommandé de faire très attention pendant le traitement des chenilles processionnaires : en effet, les poils urticants peuvent occasionner des réactions très graves (démangeaisons, boutons, problèmes respiratoires ou lésions oculaires). Lorsque les nids sont inaccessibles, évitez de prendre des risques inutiles et confiez cette tâche à une entreprise spécialisée qui vous aidera à détruire définitivement des chenilles processionnaires.

 

Le problème sera bien évalué avant de préconiser un traitement biologique, traitement mécanique ou un traitement chimique adapté. Bénéficiez de conseils avisés prodigués par des experts qualifiés afin d’éviter que l’invasion de chenilles processionnaires ne se reproduise. Quelle que soit l’envergure de la tâche, l’entreprise fournira les équipements nécessaires (échelles, échenilloirs pour couper les cocons de chenilles processionnaire, perche…)

En travaillant avec une entreprise, vous profitez d’un accompagnement personnalisé et vous restez à l’abri de tous les désagréments qui peuvent découler de ce genre d’intervention. Faites une demande de devis en ligne et agissez au plus vite pour arrêter le développement des chenilles processionnaires dans votre propriété.

error: Content is protected !!